Menu
Partenaires
A l'affiche


Un soir, un livre 
   21 novembre 2017

 

  Graines d'écrivains 2018

date limite : 31 janvier 2018 



 

 


 


 

 


Recherche

Marcel Dorigny

 
  Fidèle de la Fête du livre, Marcel Dorigny a participé à la 20ème Fête du Livre, les 8 et 9 avril  2017.  

 
Cliquer sur l'image pour voir la vidéo
 
Dernier ouvrage publié : 
- Grand atlas des empire coloniaux (voir ci-dessous).
 
A paraitre en 2017, un beau livre :
Arts et Lettres contre l'esclavage , le combat abolitionniste par mes arts (XVI-XXI siècles)
 
Il s’agit du premier livre d’art jamais consacré  à la mémoire des artistes, célèbres ou anonymes,  qui ont mis leur créativité au service de l’abolition  de la traite et de l’esclavage des êtres humains. Plus d’une centaine d’œuvres reproduites témoignent de l’âpreté du combat autant que de la force  d’engagement de ces écrivains et artistes  tout au long des cinq siècles écoulés  et jusqu’à la période la plus contemporaine.  Estampes, poèmes, peintures, sculptures, romans, photographies, caricatures… autant de genres  et de visions qui sont autant de pistes pour comprendre les résistances.
 
 
 
Marcel DORIGNY, historien habitué de la Fête du Livre d’Autun, enseigne à Paris 8.
Il est Secrétaire général de la Société des études robespierristes d’avril 1999 à mai 2005, rédacteur en chef de 1998 à 2004 puis directeur de Dix huitième siècle depuis janvier 2005, membre du Comité des travaux historiques et scientifiques (CTHS) du Ministère de la recherche, membre du Comité de réflexion et de propositions pour les relations franco-haïtiennes, présidé par Régis Debray (2003-2004), membre du Comité pour la Mémoire de l’esclavage (2004-2009), Président de l’Association pour l’étude de la colonisation européenne (1750-1850) depuis 2005, Directeur de la collection « Lire le dix-huitième siècle » publiée par la SFEDS, Membre du comité scientifique du « Comité de recherche sur le patrimoine de la traite négrière et de l’esclavage » du Ministère de la culture.
 
Ses recherches portent sur les courants du libéralisme français au XVIIIe siècle et dans la Révolution française, principalement dans les domaines coloniaux : la place de l’esclavage dans les doctrines libérales du XVIIIe siècle et de la première moitié du XIXe siècle ; sur les courants anti-esclavagistes et abolitionnistes, de la Société des amis des Noirs (1788-1799) à la Société française pour l’abolition de l’esclavage (1834-1850) ; sur les processus d’abolition de l’esclavage dans les colonies d’Amérique, notamment dans le cas de Saint-Domingue-Haïti, et leurs rapports avec les mouvements d’indépendance des colonies américaines : États-Unis, Amérique espagnole.
 
Il est l’auteur d’Autun dans la Révolution française, et de nombreux ouvrages résultat de ses recherches principales.
Parmi ces ouvrages : Haïti, Première république noire (études réunies et présentées par M. Dorigny, Société française d’Histoire d’Outremer, Paris, 2004), son Atlas des esclavages. Traites négrières, sociétés coloniales, abolition de l’Antiquité à nos jours (avec Bernard Gainot, Paris, Éditions Autrement, 2006 (réédition 2007, puis nouvelle édition en 2013), Atlas des premiers empires coloniaux. Des Conquistadores aux libérateurs. Fin 15e –début 19e siècles (Paris, Éditions Autrement, 2013)…
Il a préfacé Le Code noir. Idées reçues sur un texte symbolique, par Jean-François Niort, (Les éditions Le Cavalier Bleu, février 2015).
Il nous présente aussi  les ouvrages de la collection « Lire le Dix huitième siècle », publiée par la Société française d’étude du 18e siècle et dont il assure la direction :
Émilie du Châtelet, Les institutions de physique, texte présenté et annoté par Gérard Chazal, Courtisanes et philosophes, textes édités sous la direction de Florence Lotterie,
Réponses chrétiennes à la critique des Lumières, textes réunis et présentés par Sylviane Alberttan-Coppola, Ferdinando Galiani,
Dialogues sur le commerce des blés, texte présenté et annoté par Philip Stewart,
La Condamine en Méditerranée : voyages au Levant et en Italie, texte présenté et annoté par Yasmine Marcil,
Mon Odyssée. L’Épopée d’un colon de Saint-Domingue (inédit), éd. Anja Bandau et Jeremy Popkin.
 
La Société française d’étude du 18e siècle publie aussi un recueil de textes qui peuvent contribuer aux débats actuels sur la tolérance, le blasphème et plus généralement la liberté d’expression: Tolérance, le combat des Lumières
Une nouveauté ; Grand Atlas Des Empires Coloniaux - Premières Colonisations, Empires Coloniaux, Décolonisations (XVe-XXIe Siècles) (Autrement, octobre 2015)
Riche de plus de 370 cartes et infographies originales en couleurs, ce Grand Atlas retrace toute l'histoire des colonisations du XVe au XXIe siècle. Cet ouvrage, nourri des apports les plus récents de l'historiographie, permet de prendre la pleine mesure de l'histoire des colonisations, de la découverte de l'Amérique par Christophe Colomb en 1492 à l'héritage colonial d'aujourd'hui. Le déploiement sans précédent de cette conquête civilisatrice, rapidement destructrice, fondant de vastes empires coloniaux sur la traite négrière et l'esclavage, a soulevé de grands débats menés par Las Casas et les Lumières. Les Empires s'étendent aux Amériques, à l'Afrique et à l'Asie pour connaître leur apogée au XIXe et au début du XXe siècle avant de s'écrouler aux lendemains de la Seconde Guerre mondiale. Le phénomène des décolonisations, trop souvent réduit à la lutte pour l'indépendance politique, requiert une émancipation économique, des luttes sociales et de grands leaders. Véritable ouvrage de référence, le Grand Atlas des empires coloniaux constitue un outil indispensable pour les étudiants comme pour les amateurs et curieux. Plus de 370 cartes et infographies originales en couleurs. Un projet d'histoire globale et connectée qui porte une attention particulière aux colonisés. Un panorama inédit qui nourrit un vif débat, en France et dans le monde, sur l'héritage colonial.
 
Atlas des premières colonisations
   
 
  Marcel Dorigny, docteur en histoire, est membre d'honneur de l'association Lire en Pays Autunois. Il participe chaque année à la Fête du Livre d'Autun.
 
 
    
en 2012
 
 
       


M. Dorigny, à droite, interviewé par Philippe Bertrand de France Inter à la Fête du Livre d'Autun en 2005,
en compagnie de Madison Smart Bell, écrivain américain, invité lui aussi de la Fête du Livre.
 


M.Dorigny à la Fête 2009

HAUT DE PAGE