Menu
Partenaires
A l'affiche


Un soir, un livre 
  27 avril 2018




  Lectures


Librairie
La Promesse de l'aube
20 avril - 20h00

  Aragon en 68  
Conférence UTB

  26 avril - 20h30 
  Salle Gobetti - Hexagone - Autun 

 

 

 


Recherche

Marcel Dorigny

Membre d'honneur de Lire en Pays Autunois et fidèle de la Fête du livre d'Autun,
Marcel Dorigny  participe à sa 21ème édition, les 7 et 8 avril 2018
Cliquer pour voir la vidéo
 
 
Derniers ouvrages de Marcel Dorigny : 
- Grand atlas des empire coloniaux (voir couverture ci-dessous).
- Les abolitions de l'esclavage
(Que sais-je. Parution en mars 2018 - voir couverture ci-dessous)
- Arts et Lettres contre l'esclavage
Parution en mars 2018
 Il s’agit du premier livre d’art jamais consacré  à la mémoire des artistes, célèbres ou anonymes,  qui ont mis leur créativité au service de l’abolition  de la traite et de l’esclavage des êtres humains. Plus d’une centaine d’œuvres reproduites témoignent de l’âpreté du combat .
Télécharger sa présentation
 
Marcel DORIGNY, docteur en histoire, enseigne à Paris 8. Il est Secrétaire général de la Société des études robespierristes d’avril 1999 à mai 2005, rédacteur en chef de 1998 à 2004 puis directeur de Dix huitième siècle depuis janvier 2005, membre du Comité des travaux historiques et scientifiques (CTHS) du Ministère de la recherche, membre du Comité de réflexion et de propositions pour les relations franco-haïtiennes, présidé par Régis Debray (2003-2004), membre du Comité pour la Mémoire de l’esclavage (2004-2009), Président de l’Association pour l’étude de la colonisation européenne (1750-1850) depuis 2005, Directeur de la collection « Lire le dix-huitième siècle » publiée par la SFEDS, Membre du comité scientifique du « Comité de recherche sur le patrimoine de la traite négrière et de l’esclavage » du Ministère de la culture.
 
Ses recherches portent sur les courants du libéralisme français au XVIIIe siècle et dans la Révolution française, principalement dans les domaines coloniaux : la place de l’esclavage dans les doctrines libérales du XVIIIe siècle et de la première moitié du XIXe siècle ; sur les courants anti-esclavagistes et abolitionnistes, de la Société des amis des Noirs (1788-1799) à la Société française pour l’abolition de l’esclavage (1834-1850) ; sur les processus d’abolition de l’esclavage dans les colonies d’Amérique, notamment dans le cas de Saint-Domingue-Haïti, et leurs rapports avec les mouvements d’indépendance des colonies américaines : États-Unis, Amérique espagnole.
 

 


 
Atlas des premières colonisations
   
 
 
 
    
 
 
 
       
 

HAUT DE PAGE