Corinne Atlan



Corinne Atlan participe à la 22ème Fête du Livre d'Autun, les 6 et 7 avril 2019


Ancienne lauréate de la Villa Kujoyama de Kyoto, Corinne Atlan, romancière, essayiste et traductrice partage actuellement sa vie entre la France et Ie Japon.
Diplômée à vingt ans de I'Institut National des Langues et Civilisations Orientales, Corinne Atlan a vécu près de vingt ans en Asie, enseignant le français au Japon {Tôkyô, Nagano, Nagoya, Kyôto) et au Népal (Centre Culturel Français de Katmandou).

Auteure de plusieurs ouvrages personnels, elle vient de publier son dernier livre, en septembre 2018 Un Automne à Kyôto aux éditions Albin Michel. « J’ai appris à penser depuis l’ailleurs » nous dit Corinne Atlan. Grande traductrice d’auteurs japonais, elle nous fait partager dans ce récit passionnant sa vision intime d’une ville qu’elle connaît depuis quarante ans.

© photo Didier Atlani

Elle a publié, entre autres :
2016 : Japon, l’empire de l’harmonie aux éditions Nevicata, collection l’âme des peuples
2012 : Le Monastère de l’aube aux éditions Albin Michel et Picquier Poche

Elle a également traduit à ce jour plus de 60 œuvres japonaises, principalement romans, mais aussi poésie et théâtre.
Plusieurs pièces traduites par ses soins ont été montées et jouées en français, notamment :

  • Le grenier de Yôji Sakate (éd. Solitaires Intempestifs) au Théâtre du Rond-Point en 2010, 
  • Cinq Jours en mars de Toshiki Okada, (éd. Solitaires Intempestifs) au Théâtre du Grütli à Genève en 2013 et au Festival d’Avignon (2014, 2015).

Sa traduction de la nouvelle Sommeil, de Haruki Murakami, a été adaptée en 2015 au Théâtre de l’Œuvre (Paris) par Hervé Falloux sous le titre Nuits Blanches.

Elle a reçu plusieurs distinctions dont :

  • Prix de poésie étrangère 2017 de la revue NUNC pour : Jets de poèmes, dans le vif de Fukushima, de Ryôichi Wagô
  • Prix  de traduction Zoom Japon 2012 pour La Prière d’Audubon, d’Isaka Kôtarô (Picquier, 2011)

Plus d'informations ICI