Sandrine Collette



Sandrine Collette participe à la 22ème Fête du Livre d'Autun, les 6 et 7 avril 2019

 
Elle était déjà présente à la Fête du Livre d'Autun en 2013,  2015 et 2017. 
 
                      

Sandrine Collette est romancière et vit dans le Morvan. Diplômée en philosophie et en science politique, elle est passionnée par la nature, les chevaux et les vieilles pierres, situant le plus souvent ses intrigues dans des univers ruraux immenses et hostiles.
Campagne profonde, vignes, montagne, steppe aride balaient ses romans où l’homme doit toujours composer avec la force incontrôlable de la nature, quitte à endosser une part de cette noirceur pour survivre.
L’influence revisitée des contes est souvent palpable dans ses écrits.

Ses romans sont édités chez Denoël (collection sueurs froides) puis en poche aux éditions LGF.
Son premier roman Des Nœuds d’acier a reçu plusieurs récompenses dont le Grand prix de la littérature policière 2013.
Un vent de cendres a figuré dans la sélection 2014 des dix meilleurs polars de l’année du magazine Lire. En 2015 paraît Six fourmis blanches.
(Crédit photo :  J.M.Jaclot)

Il reste la poussière a été couronné par le prix Landerneau polar 2016. Il a pour cadre la Patagonie où un petit garçon essaie d'échapper à la violence de sa famille. Dans Les larmes noires sur la terre (Denoël, 2017 ; LGF 2018) cinq femmes essaient de survivre à l'univers impitoyable de la casse automobile où elles sont parquées.

Février 2019 : Juste après la vague, une histoire terrifiante mais bouleversante d’enfants isolés sur une île mangée par les flots et d’un combat inouï pour la survie d’une famille.

En grand format, toujours aux éditions Denoël : publication début mars 2019 : ANIMAL. Présentation de l’éditeur : « Humain, animal, pour survivre ils iront au bout d’eux-mêmes. Un roman sauvage et puissant. Les rôles se brouillent et les idées préconçues tombent dans ce grand roman où la nature tient toute la place, du Népal au Kamtchatka. »