Menu
Partenaires
A l'affiche


Un soir, un livre 
   21 novembre 2017

 

  Graines d'écrivains 2018

date limite : 31 janvier 2018 



 

 


 


 

 


Recherche

Louis-Jean Calvet

Louis-Jean Calvet a participé à la Fête du Livre d'Autun en 2012 et en 2014

Il était présent à la 20ème édition, les 8 et 9 avril 2017

 

                                                                        A droite : Conférence de Louis-Jean Calvet, Autun 2012


Fête du Livre 2017
Cliquer sur l'image pour voir la vidéo

Louis-Jean CALVET, linguiste et écrivain, a participé à la création d’une sociolinguistique, en étudiant les liens entre langue et colonialisme, entre langue et pouvoir… Il est l’auteur de très nombreux ouvrages et articles sur les rapports entre langue et fait social.

Il a dirigé pendant quelques années la collection Langage et Société aux éditions Payot. Il collabore avec l’Organisation Internationale de la Francophonie, et enseigne à l’Université de Provence. Il a reçu en 2012 le Sociolinguists Worldwide Award. Beaucoup de ses ouvrages sont traduits en plusieurs langues, et régulièrement réédités. On peut citer : Linguistique et colonialisme (Payot, 1974), La guerre des langues (Payot 1987), Roland Barthes (Flammarion, 1990), La sociolinguistique (Que sais-je-?, 1993), Pour une écologie des langues du monde (Plon, 1999), Il était une fois 7000 langues (Fayard, 2011).

Il a abordé les phénomènes culturels, en particulier la chanson, d’un point de vue sociologique et politique, et s’est ainsi largement intéressé à la chanson française. On lui doit notamment 100 ans de chansons françaises (Archipel, réédition 2008), Georges Brassens, (Payot, 1993), Léo Ferré (Flammarion 2003), Chansons, la bande son de notre histoire (Archipel, 2013), et Georges Moustaki, une vie (Archipel, mars 2014).

 Il a publié en 2016 aux éditions du CNRS La Méditerranée. Mer de nos langues  

Phénicien, araméen, hébreu, grec, latin, étrusque, berbère, arabe, turc, espagnol, italien, français : ces langues du pourtour méditerranéen nous parlent de l’histoire de ce continent liquide. Ce livre se fondant sur une approche sociolinguistique et géopolitique, prend donc les langues, « linguae nostrae », comme le fil rouge de cette histoire. Car les langues et les mots ont une mémoire. Ils sont le témoin des interactions, des conquêtes, des expéditions, des circulations. Du voyage d’Ulysse aux migrations d’aujourd’hui, en passant par les croisades et les échelles du Levant, ces langues ont façonné et habité la Méditerranée, au rythme des événements historiques qui l’ont marquée, et qui en font le laboratoire de l’humanité depuis plus de 3 000 ans. (D'après le texte de présentation de l'éditeur)