Menu
Partenaires
A l'affiche

  Un soir, un livre 
  14 novembre 2018

 

 

Apollinaire
Le mal-aimé

  LECTURE  ET MUSIQUE
  Bibliothèque Bussy-Rabutin 
  15 novembre - 20h30 

  Exposition 
  Texte et textile 
  Au fil des mots 

  Bibliothèque Bussy-Rabutin 
  Du 16 octobre au 17 novembre 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Recherche

Claude Poux

Claude Poux a participé à la 19e Fête du Livre d'Autun, le samedi 2 avril 2016.


 
Il est déjà venu en 2012 et 2015

Voir la vidéo

Claude Poux vit en Bourgogne, à Tournus. Il est chef d’entreprise dans le secteur des nouvelles technologies, mais aussi auteur de polars et de scénarios de bandes dessinées. Il a commencé par l’écriture de nouvelles avant de s’intéresser au roman. Il dépeint un univers sombre et fataliste.
 
En 2008, son premier polar, Le Silence des Sentinelles, fait partie de la sélection finale du Prix du Quai des Orfèvres. En 2011, il publie La dernière seconde avant de mourir, le deuxième opus de sa trilogie policière, où il reprend les personnages principaux, Franck Casta et Sam Deligne. En 2013, il a changé de registre et présenté, avec une certaine délectation, son troisième roman, Tout sauf jubilatoire, aux éditions Bleu47, œuvre chorale douce-amère qui réunit une bande d’anciens étudiants trente ans plus tard, à l’occasion d’un week-end de retrouvailles, entre nostalgies et révélations.

« J’aime le polar parce que c’est un genre bien structuré. Ce qui est intéressant, c’est la mise en place d’une intrigue qui tienne la route, qui paraît plausible » dit l’auteur.

Nazca, le dernier roman de sa trilogie policière est sorti en 2015 : une histoire sur fond de dérives politiques et de réseaux mafieux de prostitution en Europe de l’Est.

 

 
La derniere seconde avant de mourir : C. Poux  plonge le lecteur dans une histoire sanglante, où Paris est transformé en une gigantesque scène de crime. Au fil des 500 pages, qui contiennent « plein de petites intrigues qui s’imbriquent et en forment une grande », le risque est faible de s’ennuyer. Un an et demi de travail a abouti à un scénario, espère l’auteur, bien ficelé. « J’aime le polar parce que c’est un genre bien structuré. Ce qui est intéressant, c’est la mise en place d’une intrigue qui tienne la route, qui paraît plausible » dit-il sans s’en contenter. « L’épaisseur des personnages » est aussi un bon indice qui emmène le lecteur sur les traces d’un bon bouquin. Il travaille actuellement à l’écriture d’un roman et à la réalisation d’une bande dessinée historique, située dans le Jura au Moyen Age, dont il a écrit le scénario.