Menu
Partenaires
A l'affiche

Un soir, un livre 
  25 juin 2018

 

  Lecture-Spectacle 
Reprise

  Lundi 14 mai - 20h30 
Libairie La Promesse de l'Aube


  Conférence lecture 
  ''Monsieur Le Blanc
était une femme''
 


  Moulin de Chazeu 
  Jeudi 24 mai - 20h30 


  Art autun 2018 


  BIENNALE D'ART CONTEMPORAIN
  Du 7 juillet au 26 août 

 

 

 


Recherche

Jean-Baptiste Destremau

  Jean-Baptisite Destremau a participé à la 12e édition de la Fête du Livre d'Autun, les 18 et 19 avril 2009.

Pianiste depuis l'enfance, il publie, à quarante ans, un premier roman : Sonate de l'assassin, Max Milo Editeur

 

Présentation de l'éditeur :

Quel auteur n'a jamais rêvé de supprimer ses critiques ? Les amateurs de Selby (Le Démon) et de Süskind (Le Parfum) ne seront pas déçus.

Ce texte est un roman au style assuré, qui allie élégance et suspense haletant. Extrêmement bien construit et empreint de musicalité, le récit très efficace, se double d'une belle réflexion sur la solitude des puristes, et les excès auxquels poussent la compétition dans les arts.
Sonate de l'assassin, premier roman de Jean-Baptiste Destremau, à l'écriture fine et fluide révèle une indiscutable fibre artistique entre une passion pour la musique classique et des aptitudes très prometteuses en littérature.

Quatrième de couverture :«Je ne tue jamais le lundi. C 'est une question d'exigence personnelle et de rythme. Il ne faut y voir ni superstition, ni vieille habitude de célibataire. J'ai toujours préféré les fins de semaine pour réaliser cette partie de mon oeuvre.»

Laszlo Dumas. Pianiste de renom. Mais longtemps dit sans génie, sans ardeur, sans ce petit rien qui fait la force des grands. Jusqu'au jour où il se met à faire quelques fines erreurs volontaires et à occire celui qui, au premier rang de la salle de concert, les repère. Immédiatement, son jeu devient meilleur et petit à petit, les critiques s'accordent pour voir en lui un nouveau virtuose. Ses crimes restent dans l'ombre. Jusqu'au jour où il tombe amoureux de Lorraine, qui elle aussi, croit-il, repère ses erreurs....