Menu
Partenaires
A l'affiche

  Un soir, un livre 
  14 novembre 2018

 

 

Festival
d'art lyrique

  Théâtre municipal d'Autun 
  19-20-21 octobre 2018  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Recherche

Claudine Vincenot

Claudine Vincenot a participé à la 21ème Fête du Livre d'Autun, les 7 et 8 avril 2018.

Claudine Vincenot est régulièrement présente à la Fête du Livre d'Autun
sur le stand des éditions de l'Armançon.

 

Claudine Vincenot vit à Dijon. Elle a été professeur de lettres et, depuis 1984 se consacre au fonds Henri Vincenot.
Elle a construit une œuvre très personnelle, jouant avec la langue française, l'humour et l'érudition.

Elle a publié une dizaine d'ouvrages aux éditions Anne Carrière, entre autres, un recueil de nouvelles, Petites histoires douces amères, Confidences des deux rivages.

En 2012, pour le centenaire de la naissance de son père, elle a publié Vincenot - l’album, aux éditions de l’Armançon, ouvrage illustré de nombreux dessins et photos. Elle avait auparavant publié aux éditions Anne Carrière Henri Vincenot la vie toute crue. Claudine Vincenot y relate, avec un réel talent de conteuse, l'existence de son père.

En 2013 paraît aux éditions L'Armançon Coeur de voyou et en 2014,  Colombe et Brutus. Claudine Vincenot raille dans une langue alerte les rumeurs imbéciles, la bêtise et les préjugés.

      En 2018, Claudine Vincenot présente à la Fête du Livre son dernier livre Oh, mon beau Titus !
             
au sous-titre éloquent : Tribulations et autres cocasseries en terre des hommes.

   

Titus ! Prénom au lourd passé mais ainsi en a décidé à la naissance la belle Rose-Batifola, sa mère, envers et contre tous, surtout contre le père un brin farfelu, Jocelyn de Liberthine dit ''Très Cher''. Titus vit une enfance à la Jean-Jacques Rousseau dans le manoir ancestral et ruiné, en pleine nature, non loin d’un village aux personnages cocasses et attendrissants. L’humanité toute crue ! Titus a dix-huit ans quand le destin frappe à sa porte. Chagriné mais las de cet enracinement réducteur en Burgondie chevelue, il décide de faire son ''Grand Tour''. Et il part vers l’Orient sur les traces de sa grand-mère Bérénice. Véritable odyssée au cours de laquelle il découvre ce monde mélan…comique que de vieux sages lui conseillent de ne pas toujours prendre trop au sérieux. Au hasard des chemins, il y apprend la vie, les hommes et bien sûr l’Amour !