Menu
Partenaires
A l'affiche


Un soir, un livre 
   21 novembre 2017

 

  Graines d'écrivains 2018

date limite : 31 janvier 2018 



 

 


 


 

 


Recherche

Alain Baraton

   Alain Baraton a participé à la 20e Fête du Livre d'Autun. 
  Il est déjà venu à la Fête du Livre d'Autun en 2014 

 
  Interviewé sur la Fête  2017 

 
                                   

  

 Jardinier avant tout !  Dans tous ses livres, Alain Baraton proclame la gloire du jardinier « qui exerce un art généreux, qui n’est pas égoïste et a pour objet de profiter à toute la collectivité. » Il a commencé très jeune, au plus bas de la bêche, et règne maintenant, Jardinier en chef, sur les 850 hectares de parterres, pelouses et bosquets du grand parc de Versailles et du domaine de Trianon, sans oublier la ferme animalière et le grand potager où poussent près de 140 000 légumes. Il anime des chroniques consacrées aux plantes tous les samedis et dimanches matin sur France Inter.

Un savoir-faire pratique, une connaissance encyclopédique de son sujet qui est aussi sa passion, une curiosité réjouissante aussi bien pour les secrets de la Cour du Roi-Soleil que pour ceux de la vie amoureuse du million de fleurs du grand parc, et un art de vivre car « une vie sans jardin est une vie terne et sans intérêt » : ses livres offrent une riche palette de l’art des jardins. Parmi les plus récents, Mes Trucs et Astuces de Jardinier (Flammarion 2014) et Petit dictionnaire amoureux des jardins (Pocket 2015).
Et maintenant, avril 2017, aux éditions Grasset : Le camélia de ma mère.  « Il y a un seul camélia à Versailles. Comme tout dans les jardins de Louis XIV et de Marie-Antoinette, il est chargé d’histoire, même si l’histoire de cet arbuste n’a rien de royal : ni la reine ni Mme de Maintenon n’ont fleuri leurs corsages d’une de ses fleurs délicates. En revanche, il a fait l’admiration et la fierté de ma mère, et m’a intrigué des années durant. Elle en possédait un qui trônait devant la petite maison au bord de la mer où mes parents nous amenaient en vacances. Il a orné mes meilleurs souvenirs d’enfance. Ma mère l’aimait, je l’ai aimé, cet arbuste si commun et si peu ordinaire. Ses origines, mieux que nobles, sont divines : c’est le mythique empereur Shennong qui en aurait fait la découverte en Chine, c’est lui qui en aurait tiré un breuvage qui a depuis conquis le monde, le thé.
Le camélia révèle bien d’autres surprises qui nous amènent à Venise, nous font rencontrer des samouraïs aussi bien que Coco Chanel, sans oublier la fameuse Dame aux Camélias d’Alexandre Dumas. La première dame aux camélias, bien sûr, c’était ma mère. La voici dans ce livre qui, j’espère, montre qu’on peut réunir la culture des plantes et celle de l’amour. » Alain Baraton

Alain Baraton (à gauche) et Jean-Paul Brouchon.
à la Fête du Livre d'Autun en 2007.

Vidéo 2017 :  Alain BOURGRAIN-DUBOURG remet à la ville d'Autun la carte du département de Saône et Loire illustrée avec toutes ses richesses. Remy REBEYROTTE, maire d'Autun rappelle l'implication de la ville dans la "journée de l'arbre", en présence d'Alain BARATON et de Patricia MARTIN.