Menu
Partenaires
A l'affiche

  Un soir, un livre 
  4 septembre 2018


 

  Dégustation littéraire 
  Mercredi 4 juillet 19h30
   Cellier de Benoît Laly 


 Avec le groupe Ecouter Lire 
  PRESENTATION



    Biennale d'art 
    contemporain 

Du 7 juillet au 26 août 
  Dossier de presse 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Recherche

Ignacio Catalan

    Ignacio Catalan a participé à la 21ème Fête du Livre d'Autun, les 7 et 8 avril 2017.
Il est déja venu en 2016 et 2017
sur le stand des éditions de l'Armançon
 
 

Blog d'Ignacio Catalan : http://ignaciocatalan.canalblog.com/

Ignacio Catalan a passé son enfance à Arnay-le-Duc, avec ses parents chassés de leur pays par la guerre d’Espagne, puis son adolescence à Beaune. Devenu cadre dans le secteur bancaire, ses occupations professionnelles le conduisent en différentes villes puis à la capitale. L’heure de la retraite arrivée, qu’il passe entre Paris, lieu de culture, et Voudenay, lieu de nature, il peut enfin vivre sa passion de l’écriture en ces deux lieux qu’il voit « parfaitement complémentaires.».

Ses points d’intérêt sont le Morvan, « la sculpture médiévale bourguignonne, l'art sous toutes ses formes dès lors qu'il émeut l’œil ou le cœur, la musique classique, et tous les domaines qu'un esprit curieux se plaît à explorer ».

Ignacio Catalan a publié aux éditions de l'Armançon l'ensemble de ses romans et nouvelles. Il s'est fait connaître du public et apprécié de la critique avec sa trilogie romane dont Le Chant des pierres et Les Chemins de Pierre.

Il est l’auteur d’un récit autobiographique Luna, Lunera, des Contes de la jument Lina (histoires du pays d'Arnay et d'ailleurs), de Les tailleurs d'espérance, Prix de littérature du Morvan Henri-Perruchot 2008, de Petits métiers bien tranquilles, une présentation inattendue et humoristique des métiers d'autrefois.
Il a présenté en 2013 son roman Dans la lumière d'Ysatis, dans lequel il s’interroge notamment sur le mystère des Vierges noires. En 2014, il publie L'amour en fugue, et en 2015, Elle aimait les chats et moi, roman très personnel, pudique et émouvant.
Avec La Fuite (2015) Ignacio Catalan fait voyager son lecteur des bas-fonds parisiens à la trépidante Amsterdam. Le véritable héros de son roman Aline, fille du canal (2017), est le canal de Bourgogne. 

En 2018, il présente à la 21ème Fête du Livre son dernier roman Et mon nom est Rutebeuf.

« Je me suis moi-même baptisé Rutebeuf, par regret pour ma vie d’enfant occupée à soigner et mener les robustes boeufs de mon père ! Je leur ressemblais de caractère. Pour le reste… rien sinon que je fus piètre rimeur et trouvère. »

En ce XIIIe siècle, la France se bâtit avec Philippe Auguste, Saint Louis et Philippe le Bel. Notre langue se dessine, encore inféodée au latin, confrontée aux régionalismes tenaces. Ce parler, les poètes l’inventent, les trouvères la colportent.

L’un d’eux, par son style novateur et ses « dits » audacieux, va activement contribuer à offrir une langue à ce jeune État. Nous le suivons dans les péripéties de sa vie chaotique et aventureuse, avant qu’il ne trouve la paix intérieure.

Entre Paris, Champagne et Bourgogne, une épopée humaine, historique et poétique au coeur du Moyen Âge.