Menu
Partenaires
A l'affiche

  Un soir, un livre 
  4 septembre 2018


 

  22ème Fête
du Livre
d'Anost

  Programme 

 
    Biennale d'art 
    contemporain 

Du 7 juillet au 26 août 
  Dossier de presse 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Recherche

Fadila Semai

Fadila Semai a participé à la 21° Fête du Livre d'AUTUN les 07 et 08 avril 2018
 
 
Fadila SEMAI a été journaliste de presse écrite et audiovisuelle, notamment pour France 2, France 3, L’événement du jeudi, Les cahiers du Canard enchaîné. De 1996 à 2002, elle a été reporter, puis rédactrice en chef à Canal + (Le Vrai Journal, Un autre journal, Nulle part ailleurs midi). Elle se consacre aujourd’hui à l’écriture. Elle publie (chez Albin Michel) un ouvrage dans lequel elle enquête sur l’amitié nouée entre Christian de Chergé et un certain Mohamed, L’ami parti devant..
Vingt ans après l'assassinat des moines de Tibhirine, un épisode de la vie de leur prieur restait encore mystérieux : on savait qu'au temps de la guerre d'Algérie, Christian de Chergé, alors sous-officier, avait noué une forte amitié avec Mohamed ; il se souviendra toujours d’avoir eu la vie sauve au cours d’une embuscade grâce à un Algérien qui risqua sa vie pour le sauver : Mohamed, un musulman garde champêtre algérien, père de dix enfants. À Christian qui lui avait promis de prier pour lui, Mohamed avait répondu : « Je sais que tu prieras pour moi. Mais vois-tu, les chrétiens ne savent pas prier ! » Lors d’une altercation dans la rue, Mohamed va protéger Christian de la mort. Or, le lendemain matin, Mohamed est retrouvé assassiné. Christian n'oubliera jamais son ami, sa vie entière en sera bouleversée. En quoi ces événements ont-ils influé sur le destin de Christian de Chergé ? « Dans le sang de cet ami, j’ai su que mon appel à suivre le Christ devrait trouver à se vivre, tôt ou tard, dans le pays même où m’avait été donné le gage de l’amour le plus grand. »
Fadila Semaï, mue à la fois par son instinct de journaliste et par sa fascination pour une telle rencontre improbable entre le chrétien et le musulman en des circonstances si tragiques, a voulu mener l'enquête.
Lorsqu'elle arrive à Notre-Dame de l'Atlas, elle ne possède alors que quelques éléments épars, mais grâce aux soufis qui avaient entretenu une relation de fraternité spirituelle avec les moines, elle parviendra à dénouer tous les fils de l'histoire. Elle découvrira surtout, à travers un document totalement inédit signé de Christian de Chergé, la qualité de relation qui l'a uni avec son « ami parti devant », et combien cette rencontre fut décisive pour la spiritualité du dialogue que le prieur a plus tard élevée à son plus haut degré.
Dès lors, pour l'auteur comme pour le lecteur, cette enquête passionnante devient aussi une quête, qui nous conduit bien au-delà du « sacrifice » des moines, vers une expérience de fraternité universelle.