Menu
Partenaires
A l'affiche

  Un soir, un livre 
  14 novembre 2018

 

 

Apollinaire
Le mal-aimé

  LECTURE  ET MUSIQUE
  Bibliothèque Bussy-Rabutin 
  15 novembre - 20h30 

  Exposition 
  Texte et textile 
  Au fil des mots 

  Bibliothèque Bussy-Rabutin 
  Du 16 octobre au 17 novembre 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Recherche

Ga√ętan Franco Cano

Gaëtan Franco Cano a participé à la 20ème édition de la Fëte du livre d'Autun les 8 et 9 avril 2017 
 

Cliquer sur l'image pour voir la vidéo
 
Gaëtan FRANCO CANO a un parcours atypique.

Il est né à Narbonne, fils de républicains espagnols exilés, et réside aujourd’hui à Saint-Sernin-du-Bois.

Après dix ans de carrière musicale il décide de changer de vie : « On ne peut pas être saltimbanque toute sa vie ». À 40 ans, il reprend les études, et mène de front expérience professionnelle dans la fonction publique territoriale et études. Sa trajectoire professionnelle lui a permis d’assurer des cours de droit public à des Masters 2 et de publier de multiples articles juridiques. Il a travaillé à partir de 1998 pour l’ONU et le BIT (Bureau international du travail). Il a notamment été chargé d’expertiser le bon fonctionnement et la bonne gestion de certaines organisations humanitaires. Il a rejoint, de 1994 à 2014, l’ONU en qualité de juriste international. Il dit de son parcours que ça lui a donné « une position idéale, pour stigmatiser les bassesses des  pouvoirs, la  bêtise, les turpitudes en tous genres, ou  tout  simplement les  travers sociaux. »

Il accomplit toujours des missions, spécialisé dans l’éradication du tourisme sexuel et du travail des enfants. Entre deux missions il se retire à Saint-Sernin où il satisfait son goût des lettres et de l’écriture, qui le pousse dorénavant à ouvrir les portes de l’édition à d’autres auteur(e)s en quête de publication.
Il conclut un long entretien avec le JSL ainsi : « Je connais pas mal de monde à Saint-Sernin. Où que je sois, je suis intéressé par l’autre et mes rapports sont construits sur la relation solidaire ».

Il présente deux romans Une vie par tous les temps (2015), roman autobiographique, autofiction ironique... et Une vie de neige et de sable (2016), dans lequel il raconte la vie de sa mère, sa fuite de l’Espagne franquiste en février 1939.
Un troisième roman Une vie de cailloux et d’oliviers est en cours d’écriture.