Menu
Partenaires
A l'affiche


Un soir, un livre 
17 janvier 2018


  Ecouter lire 
   Le Carnaval des Z'animals 
14 janvier 2018

 

  Graines d'écrivains 2018
date limite : 31 janvier 2018 

 


Recherche

Gilles Tilberghien

  Gilles Tiberghien a participé à la 20e Fête du Livre d'Autun en avril 2017  
 
 
 
  Gilles A.Tiberghien  est agrégé de philosophie. Il enseigne l'esthétique à l'université de Paris 1 - Panthéon Sorbonne et intervient à l'école nationale du paysage de Versailles. Il est membre du comité de rédaction des Cahiers du musée d'Art moderne et des Carnets du paysage. Il a publié entre autres   Nature, art, paysage (Actes Sud / ENSP, 2001);  Dans la vallée  (avec Gilles Clément, Bayard, 2009). L'art dans la nature ("Photopoche", Delpire/Actes-Sud, rééd. 2010),  Pour une République des rêves  (Les presses du réel, 2011)  Petite bibliothèque de l'amoureux  (Champs, Flammarion, 2013). Land art (éd. Carré 2012).

 
 
 
En 2013, Aimer, une histoire sans fin  (Flammarion), un essai romanesque construit en quatre saisons évoque les différentes « étapes » de l’amour, de sa naissance à sa fin – voire à sa renaissance. Philosophes et romanciers sont des explorateurs tout aussi justes du sentiment amoureux.
 

  Notes sur la Nature, la cabane et quelques autres choses  (éd. du Félin 2014) est né d’un hiver passé dans une cabane au Vermont et de nombreuses explorations à la recherche de ces singulières constructions à la marge de la nature et du civilisé. « La cabane nous tient tout de suite en éveil, en prise avec ce qui nous entoure. Que ce soit un sentiment de danger ou de sympathie – le bruit des écureuils sur les toits, des mulots ou des serpents sous le plancher – en l’éprouvant notre esprit se prolonge au dehors, devient lui-même un dehors. » Même en ville, il y a des cabanes cachées. « Maison ouverte sur le monde », on s’y abrite mais on n’y habite pas véritablement. De belles photos dégagent un puissant parfum de paradis perdu.

  Paysages et jardins divers  (éditions MIX, 2016): La rumeur des paysages vient jusqu’à nous. C’est le bruissement du vent dans les feuillages,  le ressac des vagues sur la plage, le froissement imperceptible des nuages qui prennent forme lorsque nous les nommons, les décrivons et les imaginons. Plutôt que de chercher à dire ce qu’est un paysage, à le définir ou à en faire la théorie savante, ce livre propose d’en raconter des histoires à partir des quelques pistes que savent nous faire découvrir les jardiniers et les paysagistes mais aussi tous ceux qui nous apprennent à mieux voir.