Menu
Partenaires
A l'affiche


Un soir, un livre 
17 janvier 2018


  Ecouter lire 
   Le Carnaval des Z'animals 
14 janvier 2018

 

  Graines d'écrivains 2018
date limite : 31 janvier 2018 

 


Recherche

Valéry Bonneau



  Valéry Bonneau a participé à la20e Fête du Livre d'Autun les 8 et 9 avril 2017
sur le Pôle "DEMAIN" 


Cliquer sur l'image pour voir la vidéo

Valéry BONNEAU, originaire de Nantes, vit et travaille depuis quinze ans dans l’univers des nouvelles technologies, à Paris. Il dit qu’il « ne sait rien, mais dans plein de domaines. »
Titulaire d'un master d'automatique des systèmes complexes, fasciné depuis longtemps par l'impact de la robotique sur nos vies, il publie en 2016 chez Alternatives-Gallimard  Mon collègue est un robot, un ouvrage « aussi drôle qu'érudit », qui décrit 40 robots déjà capables de nous remplacer au travail et annonce rien de moins que la fin de la civilisation du travail. 
Il est également l'auteur d'un premier roman, à la croisée du polar et de l'anti-livre de développement personnel  Une tarte dans la gueule  (cartolivres, 2015) et d'un recueil de seize nouvelles noires, cruelles, drôles, déstabilisantes :  Le goût de la vie . On lui doit aussi   Le Marketing (sans s'emmerder), (éditions Maxima, 2014) et du deuxième volume de nouvelles noires,  Un monde meilleur  (cartolivres , 2017)


Il disait de lui-même en juillet 2016 : « Je n’arrive pas à écrire. Je suis un écrivain qui n’écrit pas. J’écris quelques mots. Quelques phrases. Quelques pages. Quelques chapitres. Mais jamais un livre entier. Jamais. Plus jamais. Pourtant j’aime écrire. J’aime tellement écrire que je ne voudrais faire que ça. Mais je n’y arrive pas. Je suis devenu incapable d’écrire. Incapable d’écrire plus de quinze minutes. J’écris et je fais autre chose. J’écris et je regarde twitter. J’écris et je consulte facebook. J’écris et je vérifie ma messagerie. J’écris et je surfe. J’écris et je n’écris rien. Pas de cohérence, pas de suivi. Ni qualité, ni quantité. »


On pourra le démentir en le rencontrant dans l’espace « Demain » de la Fête du Livre