Menu
Partenaires
A l'affiche

  Un soir, un livre 
  11 janvier 2019 

 

 

Apollinaire
Le mal-aimé

  LECTURE  ET MUSIQUE
  Bibliothèque Bussy-Rabutin 
  15 novembre - 20h30 

  Exposition 
  Texte et textile 
  Au fil des mots 

  Bibliothèque Bussy-Rabutin 
  Du 16 octobre au 17 novembre 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Recherche

Cher Petit Nemo

Alexandre Munos, Collège Vivant Denon, 71380, Saint Marcel

 

Cher Petit Nemo,

Je voulais t'écrire une lettre il y a un an, malheureusement j'avais huit ans et j'étais un peu trop petit... Je voulais évoquer les bons moments que nous avons passés ; de la guerre paisible à la terrible.

Dés la première fois que je t'ai vu, je me suis dit que jamais je ne jouerais avec un tel objet. Puis pour mon anniversaire j'ai eu un château et mes premiers archers. Deux mois plus tard, une vingtaine de guerriers. Je n'avais que ça pour jouer alors je m'y suis mis. Après quelques jours, j'adorais jouer avec ça et je t'ai nommé Petit Némo. On faisait plein de guerres ensemble ; on aimait, on rigolait...

Trois mois plus tard, il fallait se rendre à Versailles ; la guerre fut rude ; point rose mais morose. Avec ta hache à deux mains et ta belle armure tu étais mon préféré, comme tu as pu t'en douter. Tu gagnais tout comme je le voulais. Mais un jour, je t'ai emmené pour la guerre d'Alterac, la guerre la plus violente de tous les temps.

Tu les tuais mais en assiégeant le château ténébreux, tu as reçu trois flèches au coté droit et une au coté gauche.

C'était le destin, je t'ai enterré un mois plus tard, et pour moi tu as été le plus téméraire, valeureux et preux des guerriers en plastique. Ton enterrement fut le plus triste et le plus sombre de tous. Les femmes en lego et en plastique pleuraient, il y avait des fleurs partout ; des roses, des marguerites... Tes fidèles compagnons étaient là et pleuraient de ne plus te voir.

Si tu voyais cette lettre, je suis sûr que tu l'aimerais. Comme tu ne le peux pas, je l'ai posée sur la tombe, et je te mets un beau bouquet en plastique fabriqué dans le magasin où j'achetais tes armures, tes armes.

 
Affectueusement,

ton meilleur ami, qui t'aime et qui ne t'oubliera jamais.